Carah

nlen

slide professionnel

Destination Terrils

Avec le soutien du Fonds européen de développement régional

Ce projet dans lequel le CARAH est opérateur a débuté en 2017 et vise à favoriser le développement d’un tourisme écoresponsable et durable sur les terrils du bassin minier Franco-Wallon.

Trois ans se sont écoulés depuis le début du projet. Durant cette période, le CARAH a réalisé, en collaboration avec Ardenne & Gaume, les inventaires naturalistes sur 37 terrils.

Ces inventaires consistent à identifier les espèces de certains groupes sélectionnés pour leurs spécificités associées aux terrils. Parmi ces groupes il y a pour la faune : les oiseaux nicheurs, les orthoptères (criquets et sauterelles), les coccinelles, les amphibiens et les reptiles. La flore et les habitats typiques des terrils sont également inventoriés dans le cadre de ce projet-ci, ce qui n’était pas le cas lors des précédents projets terrils dans lesquels le CARAH était impliqué.

FNE Oedipoda caerulescens JPDH light

Criquet à ailes bleues (Oedipoda caerulescens)

Les inventaires naturalistes mettent en évidence la présence de certaines espèces identifiées comme patrimoniales pour les terrils. La liste des espèces sensibles faunistiques a été édifiée en partenariat avec le CPIE Chaîne des terrils, chef de file du projet, et avec le second partenaire nature du projet qui est Ardenne & Gaume. Les espèces sensibles floristiques ont été identifiées avec l’aide du Conservatoire Botanique National de Bailleul. L’ensemble de ces espèces patrimoniales provient de l’évaluation de leur statut de protection dans les deux régions du projet et de leur représentativité sur les terrils. Grâce à cette méthode, un degré de sensibilité est attribué à chaque espèce. Le degré de sensibilité met également en évidence la sensibilité que les espèces peuvent avoir en fonction des activités humaines qui pourraient se réaliser sur les terrils. Le rôle du CARAH est de cartographier les zones où ces espèces sont présentes afin de communiquer au gestionnaires les endroits identifiés sensibles et éviter d’autoriser des activités qui pourraient avoir un impact négatif sur la population de l’espèce en question. Parmi les espèces sensibles les plus courantes, il y a le criquet à ailes bleues (Oedipoda caerulescens), le crapaud calamite (Epidalea calamita) ou encore la cotonnière naine (Logfia minima).

FNE Epidalea calamita1 Moignele 20190527 MB 900x600

Crapaud calamite (Epidalea calamita)

Au terme de la saison 2020 (début mars jusque début septembre), les inventaires naturalistes sont terminés, l’année 2021 nous servira notamment à vérifier la viabilité de certaines stations, à rédiger les conseils de gestion mais également à mettre sur pied un portail internet qui regroupera les différentes données récoltées au cours du projet.

Les informations qui alimenteront ce portail proviennent de tous les partenaires du projet. Le but principal de cet outil est d’informer les touristes visitant un terril de la région du bassin minier Franco-Wallon. Quatre grands types d’informations seront repris dans ce portail, à savoir :

-        Des informations pratiques tel que l’accès au terril, les activités qui y sont proposées, les chemins à emprunter, …

-        Des informations paysagères, elles traitent tant du point de vue depuis un certain point sur le terril que de la place du terril dans le paysage.

-        Des informations historiques et patrimoniales, en rapport avec les traces et vestiges existants qui illustrent l’exploitation minière passée.

-        Les sensibilités biologiques, quelles sont les zones les plus sensibles et à quel niveau.

Le portail est en cours de réalisation et devrait voir le jour dans le courant de l’année 2021.

 

FNE Cotonnire naine Logfia minima light

Cotonnière naine (Logfia minima)